Organisme de Transformation des Entreprises et Collectivités - PARIS - SAINT-ETIENNE

09 72 62 50 51

Contact

Partenaire de vos potentiels

LE BILLET DU PHILOSOPHE | THIERRY BERLANDA RENOUER LA CONFIANCE

Thierry BERLANDA

18
janvier

Un nouveau billet  QUAND L’ENTREPRISE SE FROTTE A LA PHILOSOPHIE

RENOUER LA CONFIANCE

La question que se posent unanimement les politiques est exactement celle d’un conjoint qui aurait trompé son conjoint : comment renouer la confiance ? Comment persuader les électeurs que je me consacre ou me consacrerait au service de l’intérêt général, se demande l’élu ? Comment convaincre celui ou celle dont je me suis momentanément détourné, mais dont je ne veux pas me séparer pour toujours ?

D’abord il convient d’établir le constat des erreurs qui ont causé la perte de la confiance. Oublier cette étape reviendrait à ruiner toute chance de succès dans les suivantes. Tu as eu une aventure avec le bedeau et/ou j’ai eu une relation avec la crémière ? J’ai mis en œuvre une politique qui ne correspondait pas (complètement) au mandat que m’avaient donné mes électeurs ? Dans les deux cas, JE LE DIS.

Ensuite, il convient de ne faire aucun reproche à l’autre personne, conjoint, conjointe, ou peuple appelé aux urnes. Parlez toujours de vous, non de l’autre. Ne dites pas « Tu n’avais qu’à pas te moquer de moi devant nos amis ! » ou « Tu passais ton temps au bistro ! » ou « Vous n’avez rien compris à mon programme ! », mais plutôt « J’ai souffert de la réaction de nos amis, l’autre soir », ou « Je me suis senti tellement seul(e) si souvent », ou « Je reconnais n’avoir pas répondu à toutes vos attentes ».

Troisième étape : il faut (re)construire sur ce que la tempête n’a pas détruit. Ne dites pas « Tout recommencera comme avant », ou « Oublions ce (pas si) mauvais moment ! » ou « Comptez sur moi pour réaliser en 2017 mon programme de 2012 (ou en 2012 celui de 2007), mais plutôt « Je renonce à tout ce qui t’a fait du mal », ou « Je suis tellement attaché(e) à toi, malgré tout ! Je veux reconstruire sur cette base, toute petite mais indestructible », ou « Je vous propose de travailler à partir de ce que nous avons déjà fait de positif ensemble ».

QU’EN EST IL DANS L’ENTREPRISE ?

Ne dites pas « Je préfèrerais quelqu’un d’autre dans le poste, mais ça me coûte trop cher de te virer, donc tu vas former ton successeur et lui filer tes dossiers, et ensuite tu te contenteras de faire acte de présence », mais plutôt « Je n’ai pas pu compter sur toi sur ce dossier et j’en ai ressenti beaucoup de déception. Mais les qualités que j’apprécie chez toi ne se sont tout de même pas envolées ! C’est sur elles que je veux miser désormais et donc te demander un travail en rapport avec elles. »

 

Si aucun de ses moyens de renouer la confiance ne fonctionne, alors de deux choses l’une : soit vous avez manqué de sincérité dans l’une ou l’autre étape (dans cet exercice, le manque de sincérité est la note éliminatoire) ; soit vous préférez, madame, le bedeau, et monsieur, la crémière, ou inversement, et dans ce cas, que faites-vous encore sous le toit commun ?

Thierry BERLANDA

Philosophe et auteur Expert PROCESSUS

Nos agréments