Organisme de Transformation des Entreprises et Collectivités - PARIS - SAINT-ETIENNE

09 72 62 50 51

Contact

Partenaire de vos potentiels

REPORTAGE | L’ENTREPRISE: UN ESPACE DE RIGUEUR ET DE LIBERTE

_DSC2653-Modifier

10
janvier

« Si tu es à vélo et que tu n’en peux plus ou que tu es blessé, tu peux t’arrêter. Si tu es en pleine mer, tu dois continuer. » Citoyen anonyme.

Il n’y a pas plus immense décor de liberté que la pleine mer. A la hauteur de son immensité, bien sûr, la rigueur est exigée pour y travailler.

C’est lors d’une traversée ridiculement petite de la mer Égée en kayak, entre deux îles, lorsque je ne voyais plus le bout ni de celle que je quittais, ni celui de celle que je rejoignais, que j’ai compris que je n’avais rien compris de cette responsabilité qu’avait prise l’homme qui m’y avait aventurée. J’étais fatiguée, j’avais mal au ventre et aux épaules de par les mauvais gestes que je reproduisais depuis le début de notre expédition. J’ai compris qu’il n’y avait là aucune place à mes nasillements lorsqu’il m’a dit que nous étions si ridiculement petits sur nos kayaks que les ferrys qui desservaient Milos ne nous verraient pas et que l’heure approchait avant que le prochain ne passe par cette voie. Il fallait que j’accélère, que je me concentre sur des gestes efficaces, un point c’est tout.

 

Rigueur et Liberté, dans mon navire

Après des études de théâtre et une expérience de quelques années à peine en jeu et direction d’acteurs, je décide de cofonder à 22 ans une entreprise avec Marine, mon amie d’enfance. J’ai souvent l’impression que cette entreprise est un engin que nos énergies – libres, et affranchies des codes – ont poussé très fort pour le faire avancer pendant plusieurs années avant qu’il ne sache prendre de la vitesse par lui-même. Aujourd’hui, une quinzaine d’hommes et de femmes se lèvent le matin pour lui grimper dessus et ensemble, chacun dans nos rôles, nous maitrisons sa route avec plus ou moins d’écarts.

Un jour, alors que nous n’étions encore que toutes les deux, assises sur notre création, à bricoler pour en peaufiner les traits, arriva un drame, le plus terrible qui soit pour mon amie, depuis lors devenue mon associée. Un drame qui coupe le souffle et qui bascule irréversiblement dans un autre monde.

J’ai eu l’envie de stopper l’engin, le temps pour moi de reprendre aussi mon souffle et de l’énergie pour deux. Hélas, c’est à cette période précise que notre engin a pris toute sa dimension. Le voilà qui nous est passé sur le corps pour finalement nous attacher à lui et nous tirer en avant toute, réclamant notre rigueur pour que nous maîtrisions sa destinée, un point c’est tout.

 

Rigueur et Liberté, à tous bords !

Je rêve partout et pour tous d’une pédagogie où rigueur et liberté s’entremêleraient et seraient poussées à leurs extrêmes pour que nos sociétés en tirent tout le fruit. Imaginons, partout et pour tous, des espaces temps apprenants où chacun se sente l’audace d’essayer, avec le trac naturel, porteur et apprenant de l’échec accueilli avec bienveillance. La rigueur d’une règle claire, précise, indiscutable… rassurante. Alors, nous aurions le bénéfice de l’apprentissage de la belle liberté.

J’ai commencé le théâtre à l’âge de 4 ans. Lorsque que j’ai eu 20 ans, j’ai eu à faire à un metteur en scène talentueux et des plus exigeants. Durant des semaines, j’ai travaillé à ses côtés sur un personnage de la pièce « Notre pain quotidien » de Gésine Danckvart. Chaque mot prononcé, chaque syllabe même, chaque tonalité, chaque mouvement répondaient à une direction d’acteurs que j’ai – ces mois durant – qualifiée de draconienne. J’ai eu beaucoup de difficultés à enregistrer certaine nuances – réellement techniques – du jeu qu’il me suggérait. Son leadership, sa passion et sa conviction m’ont fait tenir bon. J’appliquais mécaniquement, sans beaucoup d’émotions, ce qu’il me demandait. Je répétais comme un pianiste répète ses gammes. Comme un robot. J’étais frustrée. Puis, est venue le jour de la première ou la liberté s’est emparée de cette rigueur jusque-là extrême et indigeste ! Jamais je n’ai vécu pareilles sensations en jouant, tant mon travail persévérant me protégeait, me permettant ainsi de tout oser.

Quand on œuvre quotidiennement avec rigueur, il se peut que la vie nous offre la jouissance de la profonde liberté.

 

Rigueur : un vent de Liberté 

Chaque fois que j’ai rencontré une profonde sensation de liberté, non loin de là, accrochée à elle, il y avait un espace de rigueur. Comme si aucune liberté ne pouvait naître sans une sorte d’exigence, de persévérance, de cadre, de clarté, de lisibilité. Comme s’il y avait un prix à payer pour y accéder.

J’ai la sensation que la liberté est un muscle à entraîner. Notre devoir d’entrepreneurs, de pédagogues, de politiques, de citoyens, d’homme et de femmes en situation de leadership, est de créer des espaces temps de Rigueur et Liberté ; Donner la vie à des espaces temps offrant les conditions qui permettent à autrui de pouvoir se développer constructivement.

 

La mer est l’espace absolu de l’alliance de la Rigueur et de la Liberté. Elle est immuable, éternelle, insensible au temps qui passe. Elle donne, aussi fort qu’elle ne laisse rien passer. Elle offre tant de Liberté qu’elle exige l’absolue Rigueur en retour … C’est la raison pour laquelle tel en est mon paradigme. Elle est une matrice disciplinaire composée de ces deux ingrédients. En absolue fan addict de liberté, elle m’inspire et m’influence dans la majorité de mes actions.

Rigueur et Liberté
Clémentine Parâtre, Co-fondatrice et Présidente de PROCESSUS

Nos agréments