Organisme de Transformation des Entreprises et Collectivités - PARIS - SAINT-ETIENNE

09 72 62 50 51

Contact

Partenaire de vos potentiels

LE BILLET DU PHILOSOPHE | UN ARTISTE EN ENTREPRISE: QUELLE IDÉE !

Thierry BERLANDA

01
février

Un nouveau billet  

QUAND L’ENTREPRISE SE FROTTE A LA PHILOSOPHIE

_____________________________

Faire intervenir un artiste dans une entreprise: quelle idée!

_____________________________

Avant de nous interroger sur la pertinence de l’intervention d’artistes dans les entreprises, il nous faut préciser la définition du mot artiste. Si en effet l’artisan est celui qui exerce un art, et de ce point de vue il n’existe aucune différence générique entre un ferronnier et Paul Gauguin, l’artiste, lui, est celui qui est capable de recevoir une inspiration (il sera d’ailleurs dit plus ou moins grand artiste en fonction de sa plus ou moins grande inspiration). Mais qu’est-ce donc qu’une inspiration ? Elle signifie étymologiquement une « entrée en nous de l’esprit ». Soit, mais que dire alors de l’esprit ? Certes rien en quelques lignes. Nous nous contenterons donc ici d’admettre que l’esprit vient notamment aux artistes (et sans doute à d’autres aussi, et notamment aux jeunes filles, conta plaisamment La Fontaine dans le conte éponyme).

D’un autre côté, l’entreprise est un ensemble humain, dans lequel les corps sont assujettis à des fonctions. Cette définition paraît évidente dans le cas de fonctions subalternes (port de charges, saisie de documents, tenue du standard téléphonique, etc.), mais elle s’applique aussi bien au président, dont le corps est tout autant soumis à des attitudes et compositions d’attitudes caractéristiques d’un président. Et ainsi en va-t-il des postures de toute personne faisant partie de cet ensemble humain, quel qu’y soit son rôle ou son rang.

Cette opposition, formelle et largement factice, entre les artistes qui auraient l’esprit et les personnels d’entreprise qui ne seraient que des corps, doit servir à nous faire apercevoir que le monde de l’artiste et le monde de l’entreprise, et sans qu’il soit donc question de réduire les personnes à tel ou tel stéréotype, relève l’un de l’esprit, l’autre du corps (à l’extrême, la machine, si présente dans l’entreprise, n’est rien d’autre qu’un corps sans esprit).

Quel est donc alors le bienfondé de l’intervention d’artistes dans l’entreprise ? L’établissement d’une connexion entre l’esprit et le corps, c’est-à-dire rappeler les corps à leur nature spirituelle souvent oubliée dans les tâches et missions quotidiennes, ou encore réanimer des corps réduits à un fonctionnement professionnel (peut-être même de plus en plus assignés de manière optimisée à ce fonctionnement, et avec toutes les bonnes intentions ergonomiques qu’on voudra). Réanimer ? Rien que ça ! En latin, en tout cas, animus signifie corps vivant…

 

Thierry BERLANDA
Philosophe et auteur Expert PROCESSUS

Nos agréments